21/03/2012

NEWS 21-3

 

Bonjour à tous,

 

Puisque, quoiqu’il arrive, je ne continuerai pas CC21, du moins sous la forme que vous connaissez, je pense opportun de vous expliquer comment je pouvais gérer des sommes aussi importantes et de là, vous apporter un peu plus de précision sur la situation de votre argent.

 

Je ne misais pas de manière habituelle via des comptes bookmakers classiques (sauf au début).

 

Une petite explication sur  la façon dont procèdent les bookmakers me semble utile avant d’aller plus loin.

 

Que fait un bookmaker pour gagner à tous les coups ou presque ?

 

Une fois  ses cotes arrêtées, il faut que globalement, les mises placées sur chacune des possibilités se situent dans une fourchette de proportions telle que le bookmaker soit gagnant quelque soit le résultat.

 

Or il arrive souvent que trop de mises arrivent sur une des cotes. Que fait-il alors ? Il tente de corriger le tir « en interne » via un changement d’une ou plusieurs cote (pour orienter les parieurs) ou encore en fixant un plafond (mise maximum) très bas pour la cote ayant reçu trop de mises de manière à ré-équilibrer l’ensemble.

 

Mais si cela ne s’avère pas suffisant, il revend (ou essaye de revendre) ses paris excédentaires à d’autres bookmakers ayant un déséquilibre contraire via une « bourse » de paris. Il y en a une à Londres et une à Hong-Kong.

 

C’est avec un trader opérant à Hong Kong que je me suis associé pour acheter des mises me permettant de réaliser des surebets.

 

C’est donc là que se trouve actuellement les sommes les plus importantes. Sur mes comptes se trouvaient les montants des intérêts à vous payer début novembre plus une réserve « stratégique ».

 

J’essaie de récupérer ces montants, mais, sans entrer dans le détail (car ce serait très long mais surtout certaines  informations pourraient être mal utilisées par certains membres tentés de jouer « cavalier seul », ce qui ruinerait mes chances), je suis plus ou moins bloqué par l’action judiciaire menée en Belgique. En effet, la charte régissant ces activités « boursières » interdit de libérer des sommes sur lesquelles plane un doute de blanchiment.

 

En résumé, plus j’aurai d’entraves judiciaires, moins j’aurai de chances de récupérer ces sommes.

 

Si je réussis, je rapatrie votre argent, je demande le déblocage de mes comptes (main levée) et je clôture tous les comptes en remboursant chaque membre. Cela peut se faire d’ici 2 à 3 mois

 

Hypothèse 2 : je n’y arrive pas et alors, c’est la justice belge qui s’en chargera du rapatriement et du remboursement à l’issue de la procédure à mon encontre (mais là, c’est plutôt parti pour 2 à 3 ANS !)

 

Je demande donc (plus pour vous que pour moi) à ceux qui sont tentés par le dépôt de plainte de freiner leur action pendant 3 mois. Cela ne déforcera aucunement l’éventuelle future plainte (au contraire, la justice apprécie que l’on épuise toutes les possibilités avant de s’adresser á elle, cela évite les engorgements) et me laissera toutes mes chances de résoudre au mieux et au plus vite cet ennuyeux problème. A ceux qui pensent à une escroquerie, je demande de bien réfléchir qu’en ce cas, je ne passerais pas mon temps à encore communiquer : 5 mois auraient été largement suffisants pour disparaìtre sans laisser de trace. Mais je ne l’ai pas fait.

 

Au contraire, nous sommes dans le même bateau et je reste à ce jour votre meilleure chance pour un dénouement heureux et rapide.

 

Merci d’avance

 

Paul

 

Dear members,

 

As anyway, I will not go on with CC21, I think it is the right moment to give you more information about where is your money.

 

Therefore, a short explanation about the way the bookmakers work is useful.

 

Once he has published his odds, the bookmaker control that the global stakes placed on each of them remain in such a proportion that he will earn money whatever is the result.

 

But it happens that too much money is placed on a result. The bookmaker tries to correct that situation by changing the odd(s) and/or decreasing the stake limit on the odd on which he has received too much money.

 

If those measures are not enough, he sells (or try to sell) this excess to other bookmakers who have the opposite balance problem. And this through stock exchanges located in London and in Hong-Kong.

 

I have an agreement with a trader in Hong-Kong to buy those bets allowing me to realize Surebets

 

The main part of your money is there. On my Belgian accounts is only the amount necessary to pay your monthly interests (plus a strategic reserve)

 

I’m trying to get back this amount but the judicial situation is a problem. Indeed, the rules in Hong-Kong forbid to free amounts about which there is a doubt of laundering.

 

To resume, if I have many judicial problems, I will have great difficulties to get your money back.

 

If I succeed, I will ask to free my accounts and refund all members. It could last 2 to 3 months.

 

If I don´t succeed, the Belgian justice will do it but after the procedure initiated against me: it could then last 2 to 3 YEARS!

 

That is why I ask to those who think that the judicial way is the right solution to wait 3 months. Your action will not be weaker in 3 months (Judges even appreciate that all possibilities have been used before being involved) but the chances to get your money back rather quickly will be much higher. Moreover, those who fear a possible fraud from me should realize that in that case, you wouldn’t have news from me: 5 months would have been really enough to disappear. But I didn’t.

 

Thanks,

 

Paul

 

09:25 Écrit par HALLEUX Paul | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |